Site marchand : comment choisir son design et communiquer avec un graphiste

5 février 2015
2821 Views

Qu’est-ce que le design ?

Dans le monde des sites internet, le « design » peut avoir plusieurs significations. Ce mot bien branché peut vouloir dire « graphisme », « ergonomie », « fonctionnalités » ou même « concept ». Parfois il regroupe les 4.

L’importance du design

Lorsqu’un utilisateur vient sur votre site, il s’attend à ce que cela fonctionne. C’est la moindre des choses, surtout s’il vient dans l’optique de vous acheter un produit. Ce point là, personne ne le niera. C’est logique. Et si le site fonctionne, personne ne peut le contester, c’est binaire.

Par contre, le graphisme est tellement subjectif que l’effet produit peut varier d’un utilisateur à un autre, ne serait-ce que dans le choix des couleurs.

Le design dans son ensemble (les 4 axes) représente 60% de l’effet produit sur l’utilisateur. Il faut donc que votre site soit beau, rapide, qu’il y ait du contenu et que la navigation soit fluide. Exactement comme dans votre boutique physique.

Pour que vous puissiez comprendre plus facilement voici quelques comparaisons entre votre boutique physique et votre boutique en ligne :

  • Imaginez le graphisme comme la vitrine et la décoration de votre boutique physique.
    Un utilisateur qui arrive sur votre site et qui le trouve laid ne restera pas plus de 10 secondes, générant par conséquent du taux de rebond (% de visiteurs quittant immédiatement le site sans aller plus loin). C’est un peu comme un piéton qui passerait devant votre vitrine, la trouverait laide, et donc ne veuille pas entrer. La différence est que votre vitrine est représentée par le graphisme de toutes les pages et non uniquement la page d’accueil.
  • Imaginez l’ergonomie comme la disposition de vos rayons dans votre boutique physique.
    Les utilisateurs ne veulent pas chercher des heures le produit qui leur plait ni même trimer dans le processus d’achat. C’est ici que l’ergonomie a son importance. Pour faire simple, le meilleur moyen est de convertir vos rayons physiques en catégories sur votre site internet. L’ajout de filtres (prix, mots clés, caractéristiques) améliore encore l’ergonomie.
  • Imaginez les fonctionnalités comme le service client en magasin.
    Les sceptiques vous diront qu’ils préfèrent aller en magasin physique pour y recevoir l’avis d’un vendeur, la comparaison de produits, la possibilité de les essayer… C’est dans les fonctionnalités de votre site internet que l’on peut simuler cet effet. Par exemple, une boutique de lunettes peut utiliser la webcam de votre ordinateur et avec un peu de technologie mettre des lunettes sur la capture vidéo, simulant ainsi l’effet de l’essai en magasin.
  • Imaginez le concept comme votre concept.
    Le concept reste le concept, il ne changera pas de votre boutique physique à votre boutique en ligne. Donc rien à dire sur ce point.

Les erreurs communes

Souvent, les clients à qui nous avons eu affaire, viennent avec les mêmes arguments au détriment des conseils que nous avons pu leur apporter :

« J’aime bien le vert Anis, je veux que les titres soient en vert Anis. »

« Mon logo est très important, je veux qu’il soit très gros sur la page. »

Attention ! Ne faites pas de choix de design juste parce que vous aimez personnellement une couleur, une police ou les chats (oui ça arrive aussi). Si vous dépensez quelques milliers d’euros auprès d’un prestataire pour construire votre boutique physique dans un local en ville et que cette équipe a un décorateur, ne pensez-vous pas qu’il serait plus intelligent de lui faire confiance et de vous appuyer sur ses conseils ?

Voici une liste des erreurs communes à ne pas faire lorsque vous faites faire le design de votre site internet par quelqu’un d’autre :

  • Ne vous attachez pas aux détails subjectifs – Attachez-vous par contre aux détails objectifs (erreurs graphiques comme par exemple une photo coupée, un titre décalé, etc …).
  • Ne rejetez pas un choix sans demander « Pourquoi ? » – Lorsque vous ne comprenez pas ou n’êtes pas d’accord avec un choix graphique, demandez pourquoi est-ce que le graphiste a fait ce choix. Souvent, les raisons sont suffisantes pour conserver son choix. S’il n’est pas capable de répondre alors suggérez de l’améliorer. Par exemple, le graphiste a choisi de mettre le bouton ajouter au panier en rouge, couleur que vous détestez. La raison sera sûrement que cette couleur attire l’œil, augmente sensiblement le rythme cardiaque et poussant les utilisateurs à cliquer plus.
  • Ne donnez pas trop de contraintes – Le graphisme est un travail créatif. Les graphistes sont (pour la plupart) créatifs. Donner trop de contraintes risque de les briser dans leur créativité. N’imposez pas de polices de caractères, de couleurs, de photos ou de tailles. Faites confiance.
  • Ne donnez pas non plus trop de libertés – Le graphisme s’approche de l’art numérique. Les graphistes sont donc (pour la plupart) des artistes. On connait bien les artistes, souvent tête en l’air, bornés et difficiles à comprendre. Lorsque vous lui passez commande, donnez des exemples de sites qui vous plaisent, donnez des contraintes techniques (design qui marche sur écran PC et mobile), donnez votre logo à décliner ou des photos de votre boutique physique.

Pour finir

Je vous invite à partager votre expérience si vous êtes (e)commerçant ou graphiste. Je répond aussi à toutes les questions susceptibles d’avoir un rapport ou non avec l’article, je ne donnerai en revanche pas la couleur de mes chaussettes, c’est privé.

 

Crédit photo – Joolz aKa Julien Morel

The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>